Le général

Général Jean-Claude GALLET,
Commandant la Brigade de sapeurs-pompiers de Paris

 

Né le 23 novembre 1964 à la Roche-Sur-Yon (85). En 1985, il intègre l’école spéciale militaire de Saint Cyr, puis l’école du Génie à Angers en 1988.

En 1989, à sa sortie de scolarité militaire, il choisit de servir à la brigade de sapeurspompiers de Paris. Jusqu’en 1996, il occupe successivement les fonctions de chef de garde incendie, de capitaine adjoint et de commandant d’unité à la 10e, puis à la 7e compagnie d’incendie et de secours.

Il rejoint ensuite les forces armées, où il alterne les postes d’analyste, chef de pôle régional de zones crisogènes et des missions opérationnelles de courte durée.

En 1999, il intègre le cours supérieur d’État-major, puis le collège interarmées de défense. En parallèle, il suit une scolarité à l’école pratique des hautes études (EPHE), où il obtient un DEA de stratégie. En outre, il est titulaire des stages « management disaster », au Commandement du Front Intérieur en Israël, et « leadership under pressure », à la Harvard Kennedy School.

En 2002, il occupe le poste de premier secrétaire à l’ambassade de France en Afrique orientale pendant trois ans, chargé du suivi des différentes crises régionales : RDC (notamment l’opération Artémis), Burundi, Soudan, LRA, etc.

Nommé colonel le 1er décembre 2005, il retrouve la BSPP, comme adjoint au chef de bureau études pilotage, avant d’en prendre la direction l’année suivante. Il reçoit le triple mandat d’optimiser les modes opératoires et les équipements des sapeurspompiers face aux phénomènes thermiques, d’améliorer la sécurité des intervenants et de faire évoluer la doctrine de prise en compte des attentats, notamment en cas d’attaques simultanées et complexes. Il exerce ensuite les fonctions de chef de corps au 1er groupement d’incendie et de secours, en charge du Nord, de l’Est parisien et de la Seine-Saint-Denis de 2007 à 2009. Durant cette période, il est amené à prendre plusieurs fois le commandement des opérations de secours sur des interventions majeures.

De 2009 à 2015, il occupe la fonction d’adjoint, puis de chef de service en charge de la gestion des crises géopolitiques, dans les forces armées. Outre la gestion des crises depuis Paris, il effectue plusieurs missions opérationnelles de courte durée. Il effectue ensuite un autre séjour de longue durée en Afghanistan, de 2011 à 2013.

Le 1er août 2015, il rejoint de nouveau la brigade de sapeurs-pompiers de Paris, en tant que commandant en second. Durant ces deux années, il est en charge des opérations, de la prospective, du pilotage, des relations internationales et de la coordination interministérielle. Il est nommé général de brigade en septembre 2016 et prend le commandement de la BSPP, le 1er septembre 2017.

Il parle couramment l’anglais et le russe.

Il est officier de la Légion d’Honneur et a reçu trois citations militaires. Il est titulaire de la médaille de la Défense nationale échelon argent, ainsi que de cinq médailles pour acte de courage et de dévouement (vermeil, deux argent de première classe et deux de bronze).

Missions de la BSPP :

  • La brigade de sapeurs-pompiers de Paris est une unité militaire de l’armée de Terre, placée pour emploi sous l’autorité du préfet de Police.
  • Elle est chargée de la protection des biens et des personnes et de la lutte contre les incendies sur son secteur d’intervention : Paris, Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne, aéroports de Paris-Orly et de Roissy-Charles-de-Gaulles.
  • Elle constitue la plus importante unité de sapeurs-pompiers en Europe et la troisième dans le monde, après celles de Tokyo et de New York.

Statistiques 2016 de la BSPP :

  • 8 500 hommes et femmes, dont 600 en détachements (CSG à Kourou, DGA à Biscarrosse, etc) ;
  • 6 000 appels par jour à la plateforme des appels d’urgence ;
  • 1 308 départs par jour, soit 1 départ toutes les minutes en moyenne ;
  • 477 552 interventions ;
  • 27 559 vies sauvées.