mercredi, 30 novembre 2016 09:12

Intoxication au monoxyde de carbone : quatre victimes dont deux enfants

Quatre personnes, dont deux enfants, ont été blessées après une intoxication au monoxyde de carbone survenue hier soir dans le 17e arrondissement de Paris.
Chaque année en France, le monoxyde de carbone (CO) cause près de 4000 intoxications nécessitant une prise en charge médicale et une centaine de décès. Plus de trois quarts des intoxications ont lieu pendant la période hivernale, entre octobre et mars.

Provenance :
Le monoxyde de carbone est un gaz dangereux car il est très toxique et difficile à identifier (gaz incolore et inodore).
Son émanation résulte d'une combustion incomplète de composés carbonés, provenant par exemple des appareils de chauffage ou de production d’eau chaude à combustion : la cuisinière, le chauffage d’appoint non électrique, la chaudière, le poêle, la cheminée, le barbecue ou les braseros utilisés en intérieur ainsi qu’un groupe électrogène ou un moteur de voiture.

Les signes d’une intoxication :
Certains signes doivent alerter immédiatement : mal de tête, vomissement, fatigue, évanouissement.
En cas d’intoxication, quitter le logement et contacter les numéros d’urgence : le 18/112 (sapeurs-pompiers), le 15 (SAMU) ou le 114 par SMS, pour les personnes qui ont des difficultés à entendre ou à parler.

Les bons gestes pour s’en protéger :
- n'utiliser que du bois pour le poêle à bois sans vernis et sans peinture ;
- ne pas utiliser de chauffage d'appoint plus de deux heures et toujours dans une pièce aérée ;
- aérer quotidiennement l’intérieur du domicile pendant au moins 10 minutes ;
- ne pas utiliser les appareils de cuisson pour se chauffer ;
- ne pas utiliser de groupes électrogènes, barbecues et braseros à l'intérieur du logement ;
- faire vérifier chaque année les appareils de chauffage (chaudière, conduit, chauffe-eau, cheminée) ;
- installer un détecteur de monoxyde de carbone (à ne pas confondre avec le détecteur de fumée).